Fédération Wallonie-Bruxelles : un budget réaliste tourné vers l’enseignement et la prévention du radicalisme

26 nov

En commission cette semaine, je me suis exprimée sur le budget 2016 de la Fédération Wallonie-Bruxelles. C’est un budget qui respecte le principe de réalité, selon Freud : « Il faut parfois s’extraire du rêve et admettre une réalité qui peut être insatisfaisante ». J’ai rappelé la dégradation ces dernières années de différents paramètres macro-économiques (croissance et inflation notamment) déterminants pour le niveau de financement de la Fédération. Mais malgré ces contraintes difficiles, ce budget suit une ligne politique claire, celle de la DPC, et a pu amorcer des politiques nouvelles : un vrai statut aux accueillantes d’enfants, la revalorisation de la fonction de directeurs d’école dans le fondamental, des moyens dégagés pour construire de nouvelles places dans les écoles, ou encore le refinancement de l’enseignement supérieur.

Nous poursuivons les économies prévues les années antérieures et l’objectif de retour à l’équilibre en 2018 reste fixé. Nul doute tout de même qu’il faudra ajuster ce budget en cours d’année, en fonction des événements actuels, et de mesures amplifiées de prévention contre le radicalisme. Une budget réaliste et responsable donc, et qui donne du souffle aux matières très spécifiques de la Fédération, car elles sont attachées aux personnes : l’éducation, la culture, l’enfance…

Partagez cet article sur Facebook ou Twitter

Bookmark and Share