Mieux encadrer les bancs solaires

7 mar

Ce jeudi, la séance plénière de la Chambre prendra en considération ma proposition de résolution visant à mieux encadrer l’utilisation des bancs solaires. C’est un enjeu de santé publique : l’exposition aux rayons X augmente de 20% le risque de développer un cancer de la peau, et même de 40% si l’exposition a lieu avant 35 ans.

Je souhaite notamment renforcer l’information à destination des utilisateurs. Le consommateur qui prend le risque de s’exposer à des rayons artificiels doit le faire en étant correctement informé des ravages possibles sur sa santé : l’utilisation du banc solaire est classée par le Centre international de Recherche sur le Cancer dans la même catégorie que l’amiante et le tabac…

Si certains avertissements sanitaires sont déjà prévus, il faut aller plus loin :
• en précisant certaines dispositions (comme la taille et la couleur de la police),
• en imposant son affichage à l’entrée du centre de bronzage ainsi que dans chaque cabine,
• en insérant en première ligne « Le banc solaire nuit gravement à votre peau »
• en le complétant par un avertissement spécifique déconseillant son utilisation aux femmes enceintes et aux personnes appartenant au phototype II (présentant de nombreux grains de beauté ou tâches de rousseurs), ces dernières étant reconnues « groupes à risques » notamment par l’OMS.

Je demande également au Gouvernement de prévoir un contrôle technique de chaque banc solaire, de renforcer les visites dans les établissements de bronzage pour veiller au respect de la loi et à l’interdiction d’accès aux mineurs. Les derniers chiffres en la matière sont alarmants : seuls 11% des centres de bronzage enregistrés respectent les dispositions législatives et règlementaires existantes. Au vu des chiffres plus inquiétants encore pour les centres automatisés, leur interdiction des centres automatisés de bronzage me semble nécessaire.

Enfin, pour faciliter les contrôles et conformément au souhait émis par la Fondation contre le Cancer, un enregistrement obligatoire de chaque banc est indispensable.

Partagez cet article sur Facebook ou Twitter

Bookmark and Share